Bois Énergie et Qualité de l’Air

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à la presse un 1er bilan de la qualité de l'air pour l'année 2016. L'occasion de dresser un diagnostic de l'année écoulée et de confirmer certaines tendances mais aussi de mettre l'accent sur des problématiques ou spécificités plus locales telle que la part du chauffage au bois dans les épisodes de pollutions aux particules.

Du 20 au 30 mars, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a organisé six points presse, dont un à Lyon le 21 mars 2017 à la Tour Oxygène.

la qualité de l’air s’améliore…

En 2016, l’amélioration de la qualité de l’air se confirme sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. En effet, la tendance de long terme à l’amélioration se confirme avec une année 2016 également meilleure qu’en 2015. Ce bilan est toutefois à tempérer en raison de trois polluants qui demeurent encore préoccupants : les particules (PM10), le dioxyde d’azote (NO₂) – deux polluants faisant l’objet d’un contentieux avec l’Union Européenne – et l’ozone (O3), polluant secondaire n’apparaissant que l’été en fortes concentrations.

… mais avec une pollution aux particules encore trop forte…

Alors que l’année 2016 peut tout de même être considérée comme bonne, de nombreux épisodes de pollution ont eu lieu, en particulier en fin d’année 2016 et au début de l’année 2017. Cette période hivernale a été marquée par la pollution aux particules en suspension d’une intensité et d’une durée importantes, mais également sur une grande étendue géographique. Une telle situation n’avait pas été enregistrée depuis 2011 sur le territoire régional.

…et le chauffage au bois non performant en partie responsable

Sur la Métropole de Lyon, les PM10 sont issues de l’industrie, des transports et du résidentiel, à part égale. Toutefois pour ce secteur du résidentiel, rien que sur le territoire de la Métropole de Lyon, les équipements de chauffage au bois anciens à faible rendement et autres foyers ouverts sont responsables d’un quart des émissions de particules fines.

Dans le cadre du Plan Oxygène et avant portée à connaissance d’éléments propres à la Métropole de Lyon sur les usages domestiques du bois énergie, l’ALE propose quelques documents :

A noter que dans le cadre de son Plan Oxygène la Métropole de Lyon va mettre en place prochainement un Fonds Air Bois pour aider les habitants à remplacer leurs équipements peu performants.